Quel bois pour abri de jardin faut-il choisir ?

Si vous voulez acheter un chalet, un appentis, une cabane, un garage, vous vous demandez sûrement quel bois pour abri de jardin choisir. Il est vrai que pour embellir durablement un coin de votre propriété, il faut choisir le bon matériau. Les essences, les classifications, les épaisseurs, les traitements sont nombreux et variés. Il faut avouer que ce n’est pas une mince affaire de s’y retrouver dans toute cette complexité ! Pour être sûr de votre investissement, suivez nos conseils et identifiez quel bois choisir.

bois pour abri de jardin

Quelle essence de bois pour un abri de jardin ?

Un chalet en bois est conçu principalement avec les essences de bois suivantes :

  • Le pin : Il s’agit d’un type de bois très couramment utilisé, en particulier pour les armoires extérieures, en raison de son coût et de sa facilité d’utilisation en menuiserie. Néanmoins, il a l’inconvénient d’être très perméable, ce qui le rend moins adapté pour l’extérieur. Un abri de jardin en pin doit ainsi, soit être traité en autoclave tous les 3 ans, soit être acheté au minimum en classe 3.
  • L’épicéa : Ce bois offre une perméabilité quelque peu supérieure au pin sylvestre, tout en étant aussi facile à travailler. Il lui faut toutefois les mêmes traitements contre l’humidité et précautions qui sont nécessaires au pin. Il présente, logiquement, le défaut d’être un peu plus cher.
  • Le douglas : Cette essence de bois est d’une plus grande qualité que les deux précédentes. Elle présente une résistance naturelle très intéressante pour les cabanons de jardin. Sans traitement, elle est d’office en classe 3, ce qui démontre de sa qualité. Ce bois ne pourrit pas. En plus, avec sa belle teinte qui tend vers le rouge, il embellit votre jardin tout entier. Aussi, pour un projet haut de gamme, de pièce de vie ou d’habitation, il est à retenir en priorité.

Pour savoir quelle essence de bois il vous faut, ces trois types sont le plus souvent suffisants compte tenu de l’offre existante en kit. Néanmoins, il est utile de noter que d’autres bois peuvent être employés selon les projets, en particulier dans le sur-mesure ou l’autoconstruction. Il s’agit en particulier des essences suivantes :

  • Sapin
  • Mélèze
  • Cèdre rouge
  • Châtaignier
  • Chêne
  • Hêtre
  • Bois exotique (teck, merbeau, iroko…)

Il est bien sûr possible de combiner plusieurs essences de bois afin de bénéficier de leur qualité selon leur usage. Ainsi, le bardage extérieur peut être en pin douglas ou mélèze afin de profiter de leur résistance à l’humidité. Le bardage intérieur en pin ou épicéa, peu coûteux et faciles à travailler. Mais vous pouvez préférer utiliser le chêne, plus résistant et onéreux. Pour les menuiseries, le châtaignier est une excellente idée. Et, pour agrémenter l’extérieur de votre abri d’un salon de jardin ou d’une terrasse, pensez au merbeau ou au teck, idéalement adaptés à l’humidité.

Quel bois pour abri de jardin ? La classification

Les différents bois sont classés en 5 catégories en fonction de leur résistance à l’eau. Ce paramètre a été retenu, car l’humidité est la principale cause de dégradation du bois. Elle crée un environnement favorable au développement des insectes xylophages, des moisissures et des champignons.

Les 5 classes de bois sont :

  • : Ce sont des bois d’intérieur qui doivent être protégés de toute humidité.
  • II : Ils peuvent supporter un peu d’humidité occasionnelle, mais doivent être à l’abri et protégés.
  • III : Ce sont des essences qui peuvent être soumis fréquemment à une humidification, sans toutefois entrer en contact avec le sol.
  • IV : Ces types de bois peuvent être en contact permanent avec des sources d’humidité, y compris la terre et même l’eau douce.
  • : Ce sont des bois qui peuvent rester constamment dans l’eau salée.

Les bois qui sont utilisés pour les cabanons sont toujours situés dans les classes 2 à 4. Les essences peuvent être naturellement classées en 3 (comme le pin douglas) ou n’obtenir ce sésame qu’avec un traitement chimique (en autoclave) ou thermique (comme le pin sylvestre).

En plus de cette catégorisation en 5 classes, les bois sont classés selon leur densité moyenne. Sur la base d’un taux d’humidité de 12 %, ils disposent de ce ratio entre la masse et le volume, qui témoigne leur robustesse.

Quel traitement du bois prévoir ?

Un chalet en bois brut nécessite des traitements insecticides et fongicides. Il est conseillé de les réaliser avant le montage. De plus, il peut être recouvert après le montage d’une lasure qui en protège l’esthétique. Une nouvelle couche doit ensuite être appliquée environ tous les 3 ans.

Un abri de jardin en autoclave dispense de la quasi totalité des traitements listés dans le précédent paragraphe. Il faut cependant prévoir de passer une couche de lasure tous les 10 ans.

Pour ne rien avoir à faire même si vous habitez dans une zone tempétueuse, le bois THT est la solution idéale. Aucun traitement, ni entretien n’est nécessaire et votre abri sera très durable.

Quel bois pour abri de jardin choisir ?

Quel bois pour abri de jardin ? L’épaisseur

Plus les planches de votre abri de jardin bois sont épaisses, plus il est de bonne qualité. Ainsi, il est possible d’établir un petit classement des épaisseurs de madriers :

  • 18 mm : C’est un abri bas de gamme, qui risque de se retrouver par terre au moindre coup de vent.
  • 28-34 mm : Il s’agit d’une qualité moyenne, parfaite pour le stockage et le rangement.
  • 44 mm : Avec ses madriers à double rainures, c’est l’épaisseur minimale pour une construction de qualité qui serve de pièce de vie.
  • 58 mm, voire 70 mm : Les madriers sont alors dotés de 2 encoches supérieures et de 3 encoches inférieures pour un chalet de jardin premium.

L’épaisseur d’une cabane en bois est un indicateur de sa solidité, de son étanchéité et de son isolation. Privilégiez une forte épaisseur si votre annexe est :

  • Implantée dans une région tempétueuse
  • De grande dimension, comme un garage
  • Utilisée comme pièce de vie à l’année (studio, bureau…)